Escapade délicieusement surprenante parmi les meilleurs plats de la Colombie

Escapade délicieusement surprenante parmi les meilleurs plats de la Colombie

8 février 2021 Non Par Sarah

La gastronomie colombienne fait appel aux produits du terroir et au savoir-faire des cuisiniers. Ce peuple met toute sa personnalité dans ses plats. Ainsi, il y a des mets pour tous les goûts, que l’on soit amateur de viande ou végétarien. Par ailleurs les allergiques au gluten se sentent à l’aise dans ce pays.

Savourer 2 plats parfaits pour se sustenter et recouvrir son énergie

Chaque recoin du pays possède sa propre recette du célèbre « bandeja pasia ». À l’origine, ce plat bien nutritif se destinait pour les paysans ou les travailleurs qui usaient beaucoup d’énergie. C’est à Paisa que cette nourriture a vu le jour. Vous devrez avoir réellement faim, ou avoir un bon appétit pour finir une assiette à une personne. En effet, le « bandeja paisa » se compose d’une dizaine d’ingrédients. On y trouve du haricot rouge, du riz blanc, un œuf frit, du bœuf haché et des tomates. En général, la Colombie est l’originaire producteur des haricots rouges. C’est la raison pour laquelle que les ingrédients principaux de ce fameux recette colombienne : « bandeja pasia » sont les haricots rouges.

Voilà pour les produits connus. Les éléments typiques du pays sont le chorizo, le chicharron, les galettes de bananes plantain, la sauce hogao et l’arepa. Le tout se présente simplement dans une assiette creuse. L’ajiaco constitue un autre plat assez costaud à avaler. Celui-là est plus présent à Bogota. Cette soupe contient des herbes aromatiques sauvages, des épis de maïs en tronçon, des morceaux de poulet et des pommes de terre. Elle fortifie et réconforte après un trek par exemple.

Se caler avec 2 mets à base de farine de maïs

La Colombie représente le paradis des allergiques au gluten. Les céréales les plus utilisées restent le maïs et le riz. Ce dernier constitue la base de nombreux plats, et est souvent détourné en farine. Dans ce cas, elle sert à la fabrication d’un accompagnement très célèbre : l’arepa. Il possède une forme ronde, et rappelle les pains à la française, en version miniature. Généralement, cette galette ne comporte ni sucre ni sel.

Voilà pourquoi elle convient pour tous les repas lors d’un voyage en colombie et se retrouve partout. Au matin, les locaux la recouvrent d’une généreuse dose de confiture, souvent fait maison. Au déjeuner, le pain sert à saucer les plats, ou fait office de couvert. Le tamal est aussi un petit pain, mais qui rappelle les papillotes. Ils sont farcis selon le goût de chacun, puis cuits enveloppés dans une feuille de bananier ou de maïs.

Tour d’horizon des desserts pour ceux qui arrivent encore à manger

Après tout cela, vous vous direz que vous être repus pour une semaine. Mais vous craquerez en découvrant les délices sucrées à la colombienne. Le plus célèbre reste le Dulce de Leche, plus communément appelé Arequipe ici. Certains de ceux qui l’ont gouté l’apparentent au caramel. Sauf qu’étant fait avec du lait et du sucre, il est plus riche et plus onctueux aussi. Il se mange sur du pain (ou de l’arepa), ou tout simplement à la cuillère. Ce dessert garantit un moment de douceur incomparable durant un voyage en Colombie qui peut devenir éreintant.

Ce séjour sera aussi l’occasion de faire le plein de fruits. Ce pays est un paradis des fruits exotiques grâce aux diversifications de ses climats et altitudes. Il en existe plusieurs espèces tels que la pitahaya, le corossol, le lulo (préféré des étrangers), le fruit de la passion, le carombole etc…. Pour plus de sécurité sanitaire, vous devriez les acheter avec leur peau. Ensuite, prenez un moment pour bien les laver, puis les éplucher et les déguster méticuleusement.