Voici les points clés pour comprendre la comptabilité analytique

28 septembre 2021 Non Par Zozo

La connaissance et l’utilisation correcte de la comptabilité analytique constituent un facteur différentiel qui confère un avantage concurrentiel, tant aux professionnels qui la maîtrisent qu’aux entreprises qui intègrent cette comptabilité dans leurs programmes de gestion.

Le contrôle des coûts est essentiel dans tous les types d’organisations et devient plus pertinent dans un monde de plus en plus compétitif et complexe, encore plus en période de pandémie, où les entreprises doivent contrôler leurs coûts dans les moindres détails.

Les entreprises qui ont une comptabilité analytique auront un meilleur contrôle sur leurs organisations, ce qui facilitera la prise de décision de manière plus agile et sécurisée. Les coûts font partie des aspects aussi essentiels que la politique de prix, le contrôle de gestion ou l’allocation des ressources.

Qu’est-ce que la comptabilité analytique ?

La comptabilité analytique est parallèle à la comptabilité financière, à usage interne, dont la mission principale est d’informer la direction sur la gestion de l’organisation.

La conception de la comptabilité analytique d’une entreprise n’est pas une mince affaire, il s’agit d’une tâche qui incombe généralement aux directeurs financiers, contrôleurs, responsables administratifs ou comptables.

La comptabilité analytique est un excellent outil pour évaluer l’efficience et l’efficacité de la gestion des unités commerciales, des activités, des centres de coûts ou de l’entreprise dans son ensemble. Elle reprend pour cela les données issues de la comptabilité générale et les retravaille afin d’identifier et de valoriser les éléments constitutifs du compte de résultats de l’entreprise.

Pour comprendre cette comptabilité il y a sept points clés qui nous permettent d’avoir une vision de la portée et de l’importance de cet outil clé pour la prise de décision.

Facilite la prise de décision pour les managers

La comptabilité financière s’adresse à la fois aux utilisateurs internes et externes, mais la comptabilité analytique est exclusivement destinée à un usage interne à l’entreprise et sa tenue n’est pas obligatoire, mais très pratique, car elle facilite la prise de décision managériale.

Différence entre le dépense et le coût

La comptabilité analytique se concentre sur le contrôle des coûts, tandis que la comptabilité financière est orientée vers l’enregistrement des dépenses, des revenus et des éléments qui composent le bilan.

Les coûts sont liés au processus de production et de fabrication, faisant partie de la valeur du produit, il est donc nécessaire de les identifier précisément pour connaître le coût des produits et déterminer leur prix de vente.

Les coûts sont intégrés dans les stocks de matières premières, de produits en cours ou dans le stock de produits finis, de sorte qu’ils font partie de l’actif jusqu’à ce que leur vente soit matérialisée.

Pour leur part, les dépenses sont liées aux fonctions d’administration, de distribution et de financement d’un organisme. En comptabilité, il s’agit des postes comptables que l’on retrouve dans le groupe 6 du Plan comptable général, tels que les salaires et les achats de marchandises. La comptabilité analytique vous permet de déterminer le coût des ventes et de calculer la rentabilité de différents produits, clients et marchés. L’un des objectifs de la comptabilité analytique est d’évaluer les stocks qui se trouvent dans l’entrepôt de marchandises, de matières premières ou de produits en cours, pour déterminer correctement le résultat comptable, à travers l’écriture de variation de stock.

En outre, les stocks de l’entreprise doivent être correctement valorisés pour la fixation des prix de vente. Un des buts de la comptabilité analytique est de répartir les charges comptables entre les produits ou les différents postes de travail de l’entreprise. Pour tous ceux qui souhaitent avoir plus d’informations sur la comptabilité analytique, n’hésitez pas à contacter l’expert-comptable Ixelles, à Saint-Gilles, à Forest en Belgique. Car la connaissance et l’utilisation correcte de la comptabilité analytique constituent un facteur différentiel qui confère un avantage concurrentiel.