Quel geste réaliser lors d’un massage cardiaque ?

Quel geste réaliser lors d’un massage cardiaque ?

11 juillet 2019 0 Par Juliana

Depuis toujours, le massage cardiaque marche à tous les coups. Il s’agit d’une technique la plus courante en secourisme et permet même de sauver des vies. Mais encore faut-il que l’on intervienne rapidement car chaque seconde est précieuse pour un patient en phase d’arrêt cardiaque. Voici comment faire.

Première étape : réveiller le patient

Une personne inconsciente se réveille après quelques gestes de routine lorsqu’il s’agit d’un simple évanouissement. Ainsi, on peut approcher de son nez un parfum, une fumée de cigarette ou une allumette. Dans le cas inverse, cela signifie que son état est bien plus grave. Pour ce faire, il va falloir éveiller sa conscience en le réveillant d’une autre façon. Plusieurs cas peuvent alors se présenter mais dans la plupart du temps : soit, il est conscient mais ne peut parler ni ouvrir les yeux, dans ce cas, on doit lui demander de cligner les yeux ou de bouger le petit doigt ; soit, il est complètement inconscient et n’entend rien. Il s’agit d’un signe de mauvais augure et il va falloir procéder à un massage cardiaque. Toutefois, pour que cette technique soit efficace, il est important de faire une libération de la voie aérienne. Il s’agit de la deuxième étape.

2ème étape : libérer la voie aérienne

Il y a une différence entre le fait d’être inconscient et qui respire encore et être inconscient mais qui ne respire pas. Dans les deux cas, le patient perd petit à petit en oxygène pour la raison est que le cœur ne peut plus faire normalement son boulot. Au fait sa principale fonction est d’apporter de l’oxygène dans tous les organes comme les poumons et même le cerveau. Dans un cas plus délicat, cela pourra amener le patient à la mort. Pour intervenir rapidement avant le massage cardiaque, il faut essayer d’amener l’air en détachant la ceinture, en ouvrant sa poitrine. Mais il existe une pratique très indispensable notamment de décoller sa langue en surélevant le mentant. Vous devez ainsi poser la paume de votre main sur le front et poser 3 doigts sur son menton. Si c’est efficace, on peut voir la poitrine ou le ventre du patient bouger, il faut aussi se rapprocher de son nez ou de sa bouche pour écouter les sons ou un flux d’air après expiration.

3ème étape : le massage cardiaque

Le massage cardiaque est un geste de routine pour les secouristes mais pour un simple citoyen, cette technique sera beaucoup plus difficile. Comprendre la technique est une chose mais la pratiquer sur un être qui se trouve entre la vie et la mort en est une autre. De ce fait, il faut réagir rapidement dès lors où le patient se met à respirer même de façon plus lente. La bonne technique est de chercher une zone d’appui en ouvrant sa poitrine afin de déterminer le milieu du sternum c’est-à-dire entre la base du cou et la jointure des côtes. On pose ensuite le talon de la main sur la zone d’appui et non sur les côtes. Il faut entrecroiser les doigts et appuyant fort sur le sternum du patient.